Stage de pilotage Ferrari

Feed Rss

Ferrari 166 Mille Miglia Barchetta

stage pilotage Ferrari-66MM-BarchettaFerrari 166 Mille Miglia Barchetta

A la fin de l’automne 1945 l’Italie sortait à peine de la guerre, l’élément principal du grand plan imaginé par Enzo Ferrari pour dominer le monde de la compétition automobile prenait déjà fore a ce moment là, bien qu’il ne s’agisse que de quelques tracés géométriques sur des feuilles volantes.

 

Dessinés dans un petit appartement milanais, l’ensemble des plans représenté le futur moteur V12 celui qui allait équiper un bon nombre de Ferrari, ce moteur rassemblait toutes les connaissances accumulées par Gioacchino Colombo qui avait précédement travaillé sur l’Alfa Romeo Tipo 158 victorieuse en grand prix juste avant la guerre. Au début de 1946 Ferrari embaucha un autre ancien de l’équipe d’Alfa Romeo … Guiseppe Busso au poste de directeur technique et le chardea de la responsabilité d’adapter les plans de Colombo pour en faire une machine d’exeption et révolutionnaire.

 

Vers la fin de l’année Busso fût rejoint par l’ingénieur Aurelio Lampedri dont le nom est associé maintenant au développement des moteurs de course des Ferrari . Le 26 septembre 1946 les premiers essais du moteur qui allait équiper la Ferrari 166 Mille Miglia se mirent en place, c’est en mai de l’année suivante que le moteur de la 166 fût installé dans le châssis de la 166 Mille Miglia, les premiers essais se déroulèrent sur les routes près de Maranello. Le 11 mai 1947, le Tipo 125 – selon la désignation de la première Ferrari – fût fût prêt a recevoir le baptême de la course sur le circuit de Piacenza. Menées par l’ancien coursier de l’usine Alfa devenu pilote, Franco Cortese, et en présence d’Enzo Ferrari lui-même, la voiture effectua une première course assez convaincante jusqu’à ce qu’une malheureuse panne de pompe d’alimentation l’élimine à un tour de la fin. La première victoire d’une Ferrari fut signée deux semaine plus tard, sur le circuit de Caracalla près de Rome, par Cortese, qui réussit à contenir les assauts de Nando Righetti sur Stanguellini.

Au cours du reste de la saison de course, d’autre succès furent enregistrés mais il s’agissait principalement d’un grand nombre d’épreuves locales. La victoire la plus convoitée, la première place des Mille Miglia, échappa à Ferrari lorsque son unique voiture engagée, encore aux mains de l’infatigable Cortese ne franchit pas la ligne d’arrivée. Il devint évident que, sans évolution, la Ferrari, malgré tous ses atouts, ne pouvait espérer qu’un succès au niveau national.
La Ferrari S 166 est une voiture de course construite par Ferrari de 1948 à 1950.
Il a été un développement de 125 S. Elle a partagé son travail d’Aurelio Lampredi châssis tubulaire, double triangle de suspension et les essieux rigides, et le rythme de 2420 mm avec l’ancêtre. La version routière est dérivée de la S 166 a été l’Inter 166.

 

39 spécimens ont été produites à partir de sa présentation au Salon de l’Automobile de Turin de 1948 jusqu’à sa retraite en 1950. Il a été remplacé par S. 195 Le premier 166 Inter a été conçu par Charles Anderloni, concepteur en chef de la Touring Carrozzeria. Les versions de course étaient plutôt le travail du modèle Allemano.

Le modèle a été disponible en berline et cabriolet. Le moteur a été la traction avant. Ce moteur V12 conçu par Gioacchino Colombo a été changé de celui installé sur votre ancêtre, 125 S, avec un seul arbre à cames pour la distribution et une plus grande capacité, a augmenté de 1500 cc à 1995 cc. Ce résultat a été obtenu en augmentant l’alésage et la course, désormais de 60 mm et 58,8. La puissance est passée de 110 à 140 ch à 6000 tours. Contrairement à la S 125 était équipé de trois carburateurs au lieu d’un.

Huit ont été construits 166 Araignée Corsa Sport et trois 166. La plus ancienne existante Ferrari 166 S est un certificat numéroté NIV # 002C, a été à l’origine une S 159, et est détenue par James Glickenhaus.

 

La version de course de 166 Ferrari a remporté les Mille Miglia en 1948 et 1949, respectivement, tirée par Clément et Joseph Navone Biondetti, et l’année suivante par Biondetti et Ettore Salani. Les voitures ont été chassés, respectivement, le S 166 et 166 mm. A la tête de ce dernier, en 1949, Luigi Chinetti et Patrick Mitchell-Thompson a remporté les 24 Heures du Mans et, à bord d’un 166 S, Clément et Igor Troubetzkoy Biondetti gagné la Targa Florio. Dans la même année, un MM ₩ 166 aux 24 Heures de Spa avec la conduite Luigi Chinetti et Jean Lucas, faisant de la Ferrari 166 de la voiture que pour gagner les trois courses.

En 1950, un modèle avec le châssis 166 et moteur de la S 195 a remporté le Mille Miglia par Giannino Marzotto et Marco à l’Crosara barre.

Photo de 166 Mille Miglia

Comments are closed.