Stage de pilotage Ferrari

Feed Rss

Ferrari 212 Export 1951

stage de pilotage Ferrari 212

Les voitures que l’ingegnere Ferrari a créées, dans la mesure ou telle était sa volonté, n’étaient pas seulement des simples voitures, mais également des créations de style.

Néanmoins, tout effort visant a établir une hiérarchie seraient vain. Qui peut en effet, décider du tracé d’une ligne de démarcation qui séparerait froidement la forme de la fonction? les deux sont parfaitement indissociables.

 

Ferrari a, sans nul doute, compris tout l’intérêt d’emballer son produit le mieux possible, et le fait qu’il a toujours su, en choisissant ses stylistes, trouver les meilleurs en est la preuve. De la même façon, les hommes qu’il a sélectionnés pour cet honneur semblent avoir parfaitement répondu à son attente, comme stimulés par le potentiel immense de la Ferrari 212 export 1951. Ce n’est donc pas une coïncidence si les Ferarri ont été habillées par quelques-un des designers les plus exceptionnels dans le domaine du style automobile.

La Barchetta, comme le studio responsable de son style, l’illustre Carrozzeria touring a indiscutablement montré la voie menant à cette apparence extérieur qui en fin de course allait devenir le style de Ferrari  De même que le style de la Barchetta apparaissait comme un commencement, de même il se révéla être une fin, car Touring ne progressa absolument pas dans la voie qui avait été ouverte. La raison semble résider dans le fait que la partie fiscale de de l’équation imposait une orientation vers une production quantitativement plus importante pour Alfa Romeo et sans rapport avec las petites séries pour Ferrari. La tache entreprise par Anderloni et sa talentueuse équipe chez Touring fut donc poursuivie par Vignale et son styliste favori, le jeune Michelotti.

 

Mais cette formidable équipe fut seulement un élément intérimaire du style Ferrari et finalement  ce fut Pinin Farina qui mena le thème à maturité, sa coopération avec Ferrari atteignit son apogée en 1952, au moment ou Pinin Farina entra au conseil d’administration de Maranello.

La Ferrari 212 Inter a été la voiture avec laquelle la marque a commencé la collaboration très étroite avec Pininfarina.

C’était la version la moins sportive de la 212, Il y avait la version décapotable de Pinin Farina et Vignale et Ghia coupé, Pininfarina et Vignale.

Les moteurs ont des puissances différentes, une avec un seul carburateurs 32DFC 32DCF un avec 3 et une finale avec 3 carburateurs 36DCF (212 Inter – 1952).

Il a marqué la naissance de l’étroite collaboration de la marque de Maranello avec le concepteur de Farina Pinin à Turin, qui reste encore.

Elle a eu une popularité importante surtout en en amérique du nord grace à la publicité proclamé de la marque, et la victoire de Piero Luigi Chinetti Taruffi et la Carrera Panamericana 1951 II avec un Vignale 212 coupé.

Spécifications techniques
Moteur avant, longitudinal, 12 cylindres en V (60 °)
Alésage x course 68 x 58,8 mm
213,54 déplacements cylindre CC
Déplacement 2562,51 cc
Numéro 2 soupapes par cylindre
Simple arbre à cames
Taux de compression 7,5:1 – 08:01
1 alimentation ou 3 carburateurs Weber 32DCF, 3 carburateurs Weber 36DCF
Le refroidissement liquide
La puissance maximale de 155 à 170 ch à 6500 tr / min
Puissance 60,5 ch 66.3 / litre
RWD
Embrayage monodisque à sec
Changement dans le bloc moteur avec 5 vitesses + marche arrière
Longerons et traverses
Roues indépendantes suspension avant, triangles, ressorts à lames transversal, amortisseurs Houdaille
Arrière disque Suspension Bridge, doubles ressorts à lames longitudinaux, amortisseurs Houdaille
Freins à tambour
De 105 litres du réservoir
Ou de 6,40 à 15 5,90 à 15 pneus avant – arrière de 5,90 à 15 ou de 6,40 à 15

Comments are closed.